VINTAGE TUNER - FILTRES ACTIFS - ORACLE - BRYSTON





Afin de pouvoir utiliser les Haut-Parleurs dans une enceinte, il est à quelques exceptions près nécessaire d’utiliser un filtre.
Son rôle: aiguiller les fréquences en provenance de l'ampli vers les différents HP dans l'enceinte.
Il peut être soit passif, soit actif.

LES FILTRES PASSIFS

Le filtre passif est composé de selfs, capacités et résistances, et selon le schéma peut combiner différents types de circuits, qui permettront de corriger, atténuer, donner un ordre de coupure, premier (6db/oct), second (12db/oct), troisième (18db/oct), quatirème (24db/oct), etc. et selon le type de cellule en passe bas, passe haut ou passe bande.




Ex: Fréquences de coupures 500 - 6000 hertz







Malheureusement, même si il joue pleinement sa fonction (répartition des fréquences, surtensions ou amortissements aux fréquences de coupures, pentes, atténuations, compensations, bouchons, ...) il n'est pas sans impact sur le résultat.
Par exemple, la section du câble de la self en série avec le boomer, modifie un coefficient électrique qui oblige le concepteur à en tenir compte pour le calcul du volume de charge pour le haut-parleur de grave, et ce aussi bien pour les charges closes, bass-reflex, ....
==> De même de bons condensateurs et résistances seront déterminant pour la qualité de reproduction des haut-parleurs médiums et aigus.
==> Le signal +/- de l'ampli ne traverse pas uniquement la bobine mobile des HP mais aussi les composants en parallèles.
==> La complexité de mise en œuvre qui croit avec le nombre de voies.

Bref ce filtre pourtant indispensable, à une incidence non négligeable sur le résultat globale de l'écoute et contribue plus à le dégradé qu'à l'améliorer.
Alors pourquoi ne pas s'affranchir de de tous ces inconvénients et attaquer directement les HP avec autant d'amplis
que de HP ???
Le cout me direz-vous, c'est bien vrai et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle 99% des enceintes peuvent fonctionner avec un seul ampli.

LES FILTRES ACTIFS

En faisant abstraction de la dépense, le filtre actif, placé cette fois ci avant les amplis, est une solution intéressante qui permet d'oublier tous les problèmes évoqués plus haut.







Il en existe aujourd'hui des numériques qui permettent d'avoir accès à une quantité de paramètres, le célèbre BSS, l'abordable Behringer DCX, ..., on se contentera dans ce post de s'occuper des Vintages, ceux qui ne permettront que de régler, la fréquence de coupure, le gain, et quelquefois la pente. Ils existent en 2, 3, 4 et 5 voies (peut être plus ???), à tubes ou à transistors, avec une sommation des canaux de graves pour attaquer un seul HP (cas du système tri-phonique). Comme les filtres passifs la qualité des composants et du schéma sera importante dans le résultat final.

A l'écoute
Ce qui apparait immédiatement à la première écoute avec un bon filtre actif, c'est la dynamique avec laquelle la musique est retranscrite par les enceintes. Le grave est beaucoup plus rapide, percutant sans toutefois avoir perdu sa faculté à reproduire les extrêmes graves.
Les médiums offre plus de transparence et de profondeur, et toujours cette vivacité sur les attaques qui deviennent plus franches et tendues.
L'aigu quant à lui donne l'impression de monter plus haut en fréquence, les informations quasi inaudibles auparavant sont maintenant tout à fait perceptibles sans aucun effort auditif.
De plus cela permet d'utiliser des amplis identiques ou différents.
Vous pourrez par exemple utiliser pour les graves un ampli à transistor capable de délivrer du courant et pour les médiums aigus des amplis à tubes.
Autre intérêt, les amplis n'ont pas besoin d'avoir tous la même puissance, les filtres actifs proposent un ou plusieurs réglages de gains qui permettent facilement d'ajuster les niveaux.
Autre énorme avantage, là ou il fallait une heure pour apporter une modification après mesures sur un filtre passif, il suffit de changer les valeurs de fréquences/pentes/gains sur les potentiomètres en quelques secondes.
Il est quand même important de pouvoir effectuer des mesures des enceintes pour pouvoir arriver au meilleur résultat, même si la manipulation d'un filtre actif est rapide et permet des comparatifs instantanés, la mesure reste le moyen de mettre en évidence la réponse de chaque haut-parleur, et d'adapter au mieux les réglages proposés par le filtres.
Voilà, j'espère que cette présentation (incomplète) du fonctionnement et des modèles, vous donnera envie de passer en actif. Cela peut se faire très simplement avec toutes les enceintes, après avoir déconnecté totalement ou partiellement le ou les filtres passifs.
Vous pouvez alimenter dans un premier temps uniquement le boomer en actif et le reste de l'enceinte en passif, ou le boomer et le passe-haut du médium en actif, ou la totalité des haut-parleurs de l'enceinte. Ou encore ajouter un caisson de basse avec un seul haut-parleur et via le filtre actif faire la somme des 2 canaux pour l'alimenter.
Je suis certain que la plus part des collectionneurs présents sur ce site ont des amplis intégrés bridgeables qui pourraient en utilisant la partie seule de l'ampli attaquer directement les haut-parleurs.
Les prix des filtres actifs sont très variables, en fonction du nombre de canaux, de la qualité de l'électronique, et aussi de la rareté du modèle.
Un simple 2 voies Nakamichi se vend avec son alimentation entre 120 et 200 euros.
J'ai vu récemment partir aux enchères, un 3 voies Pioneer SF-700 à 87 euros et un Sony TA-4300F à 220 euros.
Les 4 voies eux sont plus recherchés, une Pioneer D23 ne vend généralement autour de 850 euros, un rare Sony TA-D88 plus de 1000 euros et le Luxman A2003 (seulement en 3 voies) à 1600 euros !!!

Pioneer SF-700 SF-850 D-23

Pioneer SF-700 SF-850 D-23

Activement votre




Vintage Audio Laser

Le meilleur site de lecteurs CD Vintage

Vintage audio Forum

Le forum français de la HiFi Vintage




Loading